OUTFIT

Platforms Adventure

16/10/2014

McGallo x 1P10S x SOREL

 

Des boots pour les amateurs d’aventure à talons, voilà ce qui m’est venu à l’esprit en découvrant ce défi et c’est vraisemblablement ce qu’à tenter de faire la marque Canadienne de chaussures Sorel avec son escarpin en caoutchouc vulcanisé. (hein quoi ?) La guêtre est pratique et protège bien en ballade, simple à enlever les jours où l’on a envie de jouer la pin-up sous la pluie, c’est très confortable même si il faut une certaine pratique de la marche si haut perché. Ce n’est pas mon style de boots favorites mais je craque totalement sur la plaque de métal à l’arrière.

 

McGallo x 1P10S x SOREL

McGallo x 1P10S x SOREL

Boots Sorel / Manteau et pantalon H&M / Robe IRO / Bijoux ❤ Pagan Poetry et Charlotte Martyr ❤

 

EDIT : J’ai répondu aux questions d’Ana qui tient le très intéressant blog (au sujet des blogs) « La Loge Des Blogs », une petite sorte d’interview à propos de mon aventure personnelle au sein de l’équipe d’une pièce dix styles. Merci encore Ana !

 

1P10S

1P10S x SorelChloé // Aurélie Malau // Elza Sokolovski // Justine Cendrillon // Le petit monde de Julie

Les dessous de Marine // Mango & Salt // Slanelle // Pauline

CRAZY BOYS & GIRLS

No Werewolf

16/10/2014

Allah Las - No Werewolf

Allah Las – No Werewolf

Je parle rarement de musique sur le blog et c’est somme toute assez étrange étant donné la place que cet art tient dans ma vie, dans notre vie à tous.

Dans la mienne, j’ai abandonné l’idée de monter un jour mon propre groupe, parce que oui, les plus vieux s’en souviendront, j’ai toujours eu envie d’y aller, dans l’arène, pour jouir et gueuler en public, c’était un projet que j’avais déjà évoqué ici mais avec le temps je me suis rendue compte qu’un truc pareil n’était ni bon pour l’humanité, ni franchement pour moi-même. L’excitation adolescente est retombée. Heureusement. Car je chante faux passionnément, je ne sais jouer que du néo punk à la guitare (allez hop, trois doigts presque n’importe où et grattes, vas-y grattes Django), je n’ai aucune connaissance véritable du solfège, je ne tape du pied même pas en rythme ou un coup sur deux, bref, la liste de mes handicaps pour être rockstar est longue, mais outre ces détails sans importance j’adore les vestes de motards et la coupe de cheveux de James Dean, « C’est déjà pas mal » me dirait l’autre (arrrrgh). Plus sérieusement, en fait je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas seulement la musique pour jouir et gueuler publiquement et que c’est inutile de forcer quelque chose qui finirait peut-être par venir de lui même, ou pas du tout. (dans le prochaine épisode, avec autant d’émotion et une citation sur Raymond Devos et Patrick Sébastien, je vous raconterais « pourquoi je n’ai pas fais une carrière d’humoriste » !) (Pas besoin, je pense que tout le monde à compris.)

Image tirée de la vidéo de 1966 de Serge Gainsbourg, Le Fossoyeur de Pacy sur Eure

Serge Gainsbourg – Le fossoyeur de Paçy sur Eure 

Et puis ces dernières années j’étais véritablement en colère contre la musique, enfin de son industrie, de ses nouveaux visages populaires dans lesquels je ne me reconnaissais plus. Sachant qu’il y a une pléiade de vieux morceaux géniaux à découvrir ça n’était au fond pas plus gênant, je n’écoutais plus que ce que je connaissais ou ce qui était déjà (plus ou moins) reconnu, tant que ça ne venait pas de sortir j’étais réceptive. En fait je devenais carrément vieille conne. C’est ça. Au bout d’un moment j’ai juste trouvé ma bibliothèque musicale tellement triste et médiocre, tout le temps les mêmes titres, les mêmes artistes quasiment depuis 10 ans. Mais quel ennui mes amis, quel ennui !

Un jour j’ai pété un plomb, j’ai prier James Brown et Paco de Lucia, mais surtout, j’ai vu La Femme en concert. A l’époque c’était tout nouveau et je me suis prise une claque, j’y ai à nouveau cru. Non pas que la Femme allait tout changer ou parce qu’il est le meilleur groupe français depuis belle lurette (je dirais bien oui mais tout est subjectif) non plutôt parce que mince, j’avais oublié que les jeunes musiciens d’aujourd’hui qui tendent à être populaire ne font pas que la merde, et non il y a encore du très bon son qui se crée, même si il faut parfois bien le chercher, ce n’est que chez moi que ça ne tourne pas rond. Il a fallu ce déclic à la musique contemporaine et moi pour nous réconcilier. J’ai enfin pu arrêter de faire ma relou en soirée lorsque passe Pharell Williams (non je regrette ceci est toujours au dessus de mes forces) à toujours passer les trucs que personne n’écoute plus que pour le souvenir de son premier pogo mou de lycéens.

Packshot - La Femme

La Femme – Packshot

J’ai une tonne de bonnes grosses choses à rattraper, tellement que je ne fais et ne demande que ça en ce moment quand j’ai un peu de temps libre et ça m’intéresserait aussi beaucoup de savoir ce que vous écoutez en ce moment.

Ici j’ai nagé tout cet été avec Allah Las, aujourd’hui je me noie dans la gentille mélancolie du son des Growlers et je loue Ty Segall, entre autres. Doucement mais surement je refais mes classiques mais j’ai toujours les mêmes gouts de chiotte j’avoue. Et puis toujours des vieux trucs dont je ne pourrais « Oh lord » jamais me passer. J’espère que cette mini playlist vous plaira.